Plateau Partagé : Cie Black Sheep / Wild Cat + Paradox-Sal / Fighting Spirit

Shake le CCN Chapelle Fromentin !

Plateau Partagé
Cie Black Sheep / Wild Cat + Paradox-Sal / Fighting Spirit
Samedi 24 novembre > 20h30

Plein tarif : 10€ / tarif réduit : 7€ / tarif scolaire 3€ / tarif Pass’culture : 2€
Nouveauté 2018 : Pass Shake 3 spectacles au CCN au choix :
Plein tarif : 24€ / tarif réduit : 15€

Paradox-Sal / Fighting Spirit
Tout public à partir de 8 ans
Créé en 2012 à l’initiative du chorégraphe Ousmane “Babson” Sy (membre des Wanted Posse et Serial Stepperz), le groupe Paradox-Sal est un concentré de women’s power composé de danseuses aux parcours et aux expériences artistiques et culturelles variés. Leur singularité vient du mélange de cultures mais surtout des styles de danse représentés au sein de groupe: locking, jazz, popping, hype, dancehall, danse contemporaine, house, waacking, hip hop…
Ousmane Sy, véritable ambassadeur de l’afro-house, a rassemblé ces danseuses aux savoir-faire diversifiés, afin de leur enseigner avec justesse le mélange subtil du langage de la house dance, enrichi par le vocabulaire des danses africaines. Etendards culturels et artistiques de la jeunesse plurielle hexagonale, Paradox-sal représentent LA french touch féminine du moment.

Fighting Spirit : Dans Fighting Spirit, première création du groupe Paradox-Sal, huit danseuses transcendent les codes de leurs différentes gestuelles avec pour enjeu d’atteindre la liberté d’un style. Dans cet espace d’expression, elles trouveront les mouvements pour interpréter ce qu’elles sont : des femmes dans leur corps et dans leur force, où la question de la féminité n’est plus posée mais incarnée.
garde-robe.fr/artistes/all-4-house/

+

Cie Black Sheep / Wild Cat
Du milieu underground aux scènes de théâtre prestigieuses, Saïdo Lehlou et Johanna Faye ont collaboré avec des chorégraphes renommés. Ensemble, ils fondent la compagnie Black Sheep en 2015. Tous deux issus du bboying/bgirling, ils ont ainsi affirmé au fur et à mesure des années un style de danse personnel et original tendant vers un au-delà des danses associées à la culture hip hop : Johanna par la multiplicité puisée dans les différentes danses qui font sa gestuelle, Saïdo par son indéniable musicalité et ses qualités de mouvement alliant une dynamique toute personnelle à une douceur sensuelle.
Johanna Faye et Saïdo Lehlouh font partie du collectif FAIR(E) qui prendra la direction collégiale du CCN de Rennes et de Bretagne en janvier 2019.

Wildcat : « L’œuvre est un hommage au “toucher français” qui, du milieu à la fin des années 90, a fait la réputation de la scène b-boying parisienne dans laquelle j’ai évolué. Ce style contraste avec les images de violence ou d’égocentrisme qui ont parfois été attribuées arbitrairement à la culture hip hop. Il y a dans cette danse une intimité ineffable qui passe par le corps de façon très noble. Je veux mettre en avant l’esthétique d’un mouvement à la fois doux et vif, ample et discret. » – Saïdo Lehlou

Forme chorégraphique sous tension, Wild Cat met en avant l’un des styles fondateurs de la danse hip hop – le bboying – dont la réappropriation technique et esthétique par la scène française rappelle la façon précise et délicate de bouger d’un chat. Ce style a souvent été décrit comme « finesse » notamment par les danseurs du continent américain et continue de marquer de son empreinte la danse.

Ce que la presse en dit :
« Dans Wild Cat, les pas jamais vus, les cascades les plus sidérantes, les enchaînements les plus tarabiscotés semblent couler de source. La langue de l’exploit physique, chère à cette danse urbaine chauffée à la rage, se parle naturellement. Véritable seconde peau des interprètes, elle les métamorphose en purs fluides acrobatiques » – Les Inrocks

garde-robe.fr/artistes/black-sheep/